Go back

Monika Schneider

Monika Schneider

Monika Schneider vit à Berlin-Est depuis 1979. Elle a d'abord travaillé comme greffière au tribunal de l'arrondissement de Berlin-Mitte, puis, à l'administration des Musées nationaux de l'Île aux Musées à Berlin.

En janvier 1983, elle tenta, avec l'aide de son ami ouest-allemand, de fuir vers la RFA en passant par Prague. Mais elle fut arrêtée et condamnée à une peine d'emprisonnement de deux ans et demi pour "tentative de fuite de la République". Son ami manifesta en faveur de sa libération au Checkpoint Charlie et s'adressa au Pape pour l'informer de la situation. Les deux enfants de Monika Schneiders furent durant cette période placés chez les grands-parents. En 1985, elle est enfin libérée grâce à la politique d'achat des détenus politiques par l'Allemagne fédérale. Elle vécut alors à nouveau à Berlin, et l'un de ses enfants fut autorisé quelque temps plus tard à quitter l'Allemagne de l'Est. Depuis 2011, Monika Schneider guide les visiteurs au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.