Go back

Furian Gilbert

Gilbert Furian

Literatur

  • Furian, Gilbert: Mehl aus Mielkes Mühlen, Berlin (1991)
  • Furian, Gilbert: Der Richter und sein Lenker, Berlin (1992)
  • Furian, Gilbert: Auch im Osten trägt man Westen, Marxmühle (2002)

Gilbert Furian est né en 1945 à Görlitz (Land de Saxe). A l’âge de 16 ans, il fut exclus de la "Jeunesse libre allemande" communiste (Freie Deutsche Jugend, FDJ), non seulement parce qu’il exprimait des opinions politiques divergentes par rapport au régime, mais aussi parce qu’il entretenait des liens avec les Jeunesses Protestantes au sein des paroisses évangéliques (Junge Gemeinde-JG), une organisation mal perçue par le SED (Sozialistische Einheitspartei Deutschlands, Parti socialiste unifié d'Allemagne de l'Est) et qui sera d'ailleurs fortement réprimée (au début des années 1950). Il lui fut par ailleurs interdit d'entreprendre des études en interprétariat comme il le souhaitait et dut à la place accomplir un apprentissage comme agent de circulation. En 1967 toutefois, il put entreprendre des études en philosophie à l’Université Karl-Marx de Leipzig, mais il en fut radié trois ans plus tard. Gilbert Furian déménagea alors à Berlin et travailla à partir de 1971 comme responsable des stocks et des assurances chez VEB Wärmeanlagenbau à Berlin, une entreprise monopolistique de la RDA spécialisée en installations de chauffage et équipements de chauffage urbain.

Sa position dissidente à l'égard de la RDA lui donna l’idée d’interviewer des Punks de Berlin-Est. Il en partagea le contenu - pour un usage privé - avec plusieurs amis à l’Ouest. Cela lui valut d'être arrêté le 27 mars 1985 et amené au centre de détention provisoire du MfS (Ministeriums für Staatssicherheit, Ministère de la Sûreté de l’Etat) de Berlin-Hohenschönhausen. Un an plus tard, le tribunal du district de Berlin-Lichtenberg le condamna à deux ans et deux mois pour "enregistrements destinés à nuire les intérêts de la RDA" et il fut conduit à la prison de Cottbus (Basse-Lusace). Il en sortit libre en avril 1986 grâce à l'achat des détenus politiques par l’Allemagne de l’Ouest, puis renvoyé de la RDA. Il travailla ensuite à la Chorale de la cathédrale de Berlin.

A l’automne 1989, il fonda le "Groupe de projet sur la justice politique en RDA" au sein de l'IFM (Initiative für Frieden und Menschenrechte). Il représenta également le "Mouvement des citoyens" lors de la Table Ronde à Berlin-Pankow (table ronde réunissant des représentants du SED et d'associations diverses autour de l'avenir de la RDA). En juin 1990, il est réhabilité par le tribunal du district de Berlin. Il a publié plusieurs livres et travaille depuis 1998 comme guide au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.