Go back

Karl Heinz Richter

Karl-Heinz Richter

Site internet de Karl-Heinz Richter

Littérature

  • Richter, Karl-Heinz: Mit dem "Moskau-Paris-Express" in die Freiheit (2003)
  • Richter, Karl-Heinz: Mit dem "Moskau-Paris-Express" nach Afrika: Gelebte Geschichte (2011)
  • Richter, Karl-Heinz: Anagramm (2015)

Karl-Heinz Richter est né en 1946 à Schwarzheide dans le district d'Oberspreewald, au sud du Land du Brandebourg. Durant sa scolarité déjà, il se rebellait contre le régime du SED (Sozialistische Einheitspartei Deutschlands, Parti socialiste unifié d'Allemagne de l'Est) et ne voulait pas se soumettre aux obligations de la dictature communiste. À ses seize ans, il démarra une formation de mécanicien sur machines. En janvier 1964, il planifia avec sept autres jeunes est-berlinois leur fuite de la RDA. Ensemble, ils avaient prévu de se retrouver à la gare de Berlin-Friedrichstrasse et de sauter - seul ou à deux sur une période de trois semaines - depuis le ballast dans le train de nuit en partance pour Berlin-Ouest. Cependant, Karl-Heinz Richter trébucha et ne parvint pas à atteindre le train.

Par peur d'être découvert par les garde-frontières, il sauta aussitôt par-dessus la balustrade située en bord de quai de cette gare, mais se cassa les deux jambes et le bras droit. Malgré ses fortes douleurs, il se traîna jusqu'à l'appartement de ses parents ; mais, quelques jours plus tard, il y fut arrêté par le MfS (Ministerium für Staatssicherheit, Ministère de la Sûreté de l'Etat). Grièvement blessé, il fut conduit au centre de détention provisoire de la Stasi de Berlin-Pankow. Cependant, ses blessures furent insuffisamment soignées. Condamné à huit mois pour "tentative de fuite de la République", il fut relâché en juillet 1964 en raison de son mauvais état de santé, soit six mois plus tard.

Par la suite, il termina sa formation de mécanicien et exerça différents métiers dont, entre autres, celui de monteur. En 1975, il déposa une demande d'autorisation de sortie de territoire et put enfin, avec sa femme et leur fille, quitter la RDA. Il reçut dans le même temps une interdiction d'entrer sur le territoire de l'Allemagne de l'Est ; celle-ci fut effective jusqu'en 1989. Si Karl-Heinz Richter vécut longtemps à l'étranger, il revint à Berlin en 2004. Depuis 2008, il guide les groupes de visiteurs au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen. Son parcours se vie a été traité dans un livre autobiographique.