Contre l'oubli - La justice transitionnelle après la dictature en Tunisie

Période de 2012 à 2013

Logo Tunesien

En 2011, le Printemps arabe fit son irruption en Tunisie. Le chemin vers une société démocratique, cependant, doit passer par un travail de justice transitionnelle après les crimes perpétrés sous la dictature de Ben-Ali.
Dans le cadre d’un projet bisannuel, le mémorial de Berlin-Hohenschönhausen a alors soutenu des représentants de la société civile, des institutions publiques et des historiens tunisiens dans cette tâche. Relevaient de ce projet : l’édification d’un mémorial, la conduite d’interviews avec des témoins de cette période, l’organisation d’expositions et d'un concours d'affiche, enfin, l’octroi de bourses à de jeunes universitaires.
Durant ces deux années, par le biais de conférences et de visites organisées, Allemands et Tunisiens ont travaillé main dans la main sur tous les points relevant de la justice transitionnelle dans l’Histoire. Les principales questions étaient : comment s’y prendre avec les victimes de la dictature ? Comment régler la question du dédommagement ? Comment protéger les archives et les dossiers ? Comment engager les poursuites pénales à l'encontre des auteurs de ces crimes ? Comment ériger un mémorial en hommage aux victimes de la dictature ? Le mémorial de Berlin-Hohenschönhausen a prêté son concours à son partenaire tunisien en partageant son expérience et son expertise professionnelle.

 

Contre l oubli page couverture livre en francais

Le projet a été financé par le Ministère allemand des Affaires étrangères.

Logo Auswaertiges Amt