Go back

Arno Wend

Arno Wend

Littérature

  • Schmeitzner, Mike: Doppelt verfolgt. Das widerständige Leben des Arno Wend (2009)

Né en 1906 à Zittau, cet avocat et notaire de formation travailla à l’agence pour l’emploi à Dresde. Très tôt, il s’engagea au SPD chez les Jeunes socialistes. Poursuivi par les nazis, il dut rentrer à Dresde, sa ville de naissance, où il devint l’une des têtes dirigeantes du parti de Saxe. Après l’union forcée du SPD et du KPD (Kommunistische Partei Deutschlands), il devint membre en 1946 du comité régional du SED (Sozialistische Einheitspartei Deutschlands) et directeur du service du personnel du Secrétariat général du Land de Saxe. En septembre, on le déchargea toutefois de toutes ses fonctions au sein du parti et il fut exclu du SED. Devenu membre illégal du SPD à Berlin-Ouest, il organisa, avec le soutien du bureau du SPD à l’Est, des actions de résistance contre le régime d’injustice régnant alors en RDA.

A l’automne 1948, le Ministère soviétique pour la sécurité d’Etat (MGB, Ministerstvo Gossoudarstvennoï Bezopasnosti, prédécesseur du KGB) l’arrêta à Dresde et le conduisit au centre de détention provisoire central de Berlin-Hohenschönhausen. En avril 1950, un tribunal militaire le condamna pour "activité illégale de groupe" et pour "propagande anti-soviétique" à 25 ans de travaux forcés. Puis, il fut déporté à Workuta, une région soviétique de camps de prisonniers située au nord du cercle polaire. Suite à la libération négociée par Konrad Adenauer de tous les prisonniers civils et de guerre allemands, il put rentrer à Dresde en décembre 1955. Il s’établit en République fédérale d'Allemagne, où il travailla au sein du Ministère de l’Intérieur du Land de Hesse. Il meurt en 1980.